Les jeunes manchots empereurs appellent à un renforcement des mesures de protection des eaux antarctiques !

27 septembre 2022

Pour protéger la biodiversité unique et riche de l’océan Austral, des mesures de conservation telles que des Aires Marines Protégées (AMPs) sont mises en œuvre depuis une dizaine d’années. L’un des outils utilisés par les décideurs pour la définition des contours de ces AMPs est la distribution en mer d’espèces clés de ces écosystèmes polaires très sensibles aux changements climatiques, notamment les prédateurs marins supérieurs tels que les manchots empereurs. Cependant, une étude de suivi par satellite de jeunes manchots empereurs, pilotée par des chercheurs de l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (CNRS / Université de Strasbourg) et du Centre Scientifique de Monaco (CSM) dans le cadre du Réseau Thématique Pluridisciplinaire International ‘Nutrition et Resistance aux Stress environnementaux’ (RTPI NUTRESS), et publiée dans la revue Royal Society Open Science, révèle qu’ils passent 90% de leur temps en dehors des limites des AMPs existantes ou actuellement proposées, comme en mer de Weddell.

Le CNRS consacre une brève scientifique à ce sujet étudié par Céline Le Bohec de l’équipe Adaptation des VErtébrés marins aux Changements environnementaux (AVEC).

Lire l’article : https://www.inee.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-jeunes-manchots-empereurs-appellent-un-renforcement-des-mesures-de-protection-des-eaux

A lire aussi