Deux prix de thèse pour Evolène Deslignière, de l’équipe LSMBO

10 octobre 2022

La Fondation pour la Recherche en Chimie de l’Université de Strasbourg et la Société Française de Spectrométrie de Masse ont chacune décerné un Prix de thèse à Evolène Deslignière pour ses travaux sur la caractérisation de complexes multiprotéiques et protéines thérapeutiques, principalement d’anticorps monoclonaux.

Le travail de thèse d’Evolène Deslignière a porté sur le développement d’approches de spectrométrie de masse native et de mobilité ionique de nouvelle génération pour la caractérisation de complexes multiprotéiques et protéines thérapeutiques, principalement d’anticorps monoclonaux. Ces travaux ont été réalisés au sein de l’équipe LSMBO de l’IPHC.

Les anticorps monoclonaux (monoclonal Antibody – mAb) sont des médicaments utilisés en tant qu’anticancéreux ou pour soigner des maladies inflammatoires. Les développements réalisés par Evolène Deslignière ont permis d’évaluer les instruments de mobilité ionique haute résolution de toute dernière génération, pour évaluer le bon repliement de ces protéines médicaments. Evolène Deslignière a développé le couplage de la chromatographie d’exclusion stérique (SEC) à la mobilité ionique pour la réalisation d’expériences dites de « dépliement induit par collisions » (CIU). Chaque empreinte CIU est spécifique d’un mAb, ce qui permet d’utiliser les cartes CIU pour une classification des biothérapeutiques ou encore pour différentier des conformères actifs ou non. Ceci a permis l’automatisation de ce type d’analyse et le transfert de technologie vers l’industrie pharmaceutique. Grâce aux travaux d’Evolène Deslignière, de nouvelles méthodes analytiques pour la caractérisation des conformations de lots cliniques d’anticorps sont disponibles. Ceci permettra la mise sur le marché de médicaments plus sûrs et mieux contrôlés.

A lire aussi